L’autonomie par les plantes et les bourgeons

Colette Rase fait partie de ces personnalités hors du commun qui parviennent à casser les codes et les idées préconçues. Grâce à sa transmission passionnée de la musique et des plantes, elle parvient à sortir les gens de leur misère en recréant du lien avec soi, les autres, tout en conjuguant les valeurs d’harmonie, de respect et d’appartenance.

 

Des univers de beauté auxquels se raccrocher

Colette travaille comme assistante sociale au sein des Petits Riens, un organisme d’aide sociale à Bruxelles. Souhaitant ajouter une nouvelle dimension à son travail d’aide et d’accompagnement, elle pratique une approche globale qui touche à la fois l’âme, le corps et l’esprit. Elle est ainsi parvenue à obtenir une collaboration avec le prestigieux Opéra de la Monnaie qui offre chaque année des places gratuites pour ses protégés. Et ça marche : une trentaine de personnes assistent chaque saison aux diverses représentations, faisant éclater par la même occasion l’idée qu’il faut être éduqué pour apprécier le classique.

 

Ils ont plus de connaissances en phytothérapie que la plupart des gens de classes économiques supérieures

Enthousiasmée par la réussite de son projet, elle a commencé il y a quelques années à transmettre sa passion pour les plantes au travers d’ateliers thématiques : l’énergie des arbres, les empreintes végétales sur du textile avec les plantes tinctoriales, fabriquer son baume pour l’hiver, la cuisine sauvage et, cette année, “les 4 saisons et ma santé avec la gemmothérapie”. La phytothérapie m’a sauvée très jeune. Je suis fière aujourd’hui de parvenir à transmettre cette passion et à générer tant d’intérêt. C’est une science qui a le double avantage de soigner et nourrir l’âme en recréant le lien souvent perdu entre les personnes qui viennent au centre et la nature.

 

Autonomiser et revaloriser

La connaissance des plantes et des arbres est intéressante à plus d’un titre : au-delà de l’intérêt strictement théorique, elle permet d’avoir accès à des ressources gratuites et par voie de conséquence, à sortir quelque peu du réseau de consommation dans lequel les usagés sont parfois très englués faute de bases pour savoir acheter à bon escient. Ces nouvelles connaissances permettent également aux participants d’enrichir leur vie sociale par le partage et la rencontre.

 

 

Se soigner par les bourgeons

Formée en gemmothérapie auprès des plus grands, Colette Rase a naturellement intégré cette dimension à son programme : après avoir vu les 4 tempéraments et l’énergie des arbres, il m’a semblé logique d’évoquer cette énergie qui se déploie initialement dans le bourgeon et comment on peut l’utiliser pour se soigner pendant les 4 saisons.

 

Respect des plantes – respect de soi

Se former en phytothérapie, c’est ouvrir la porte vers un vaste monde fascinant, mais c’est aussi apprendre à cueillir dans le respect, la juste proportion dont on a besoin, voire à la cultiver soi-même sur son balcon. C’est apprendre à ne pas jeter ce qui pourrait encore être utile, à consommer différemment et à être davantage à l’écoute de son corps pour mieux cibler ses besoins. Et ça marche : les cours de Colette Rase, bien que payants, sont pleins, et sa « classe » l’emplit de fierté. On la comprend !

Plus d’infos:

Centre d’Accueil Social Abbé Froidure