Trouver les solutions gemmo qui vous conviennent

Docteur en médecine, homéopathe et réflexologue, le Dr Patrick Coomans a connu le fondateur de la gemmothérapie, le Dr Pol Henry. Passionné, il parvient, grâce à des outils étonnants, à prouver l’efficacité de la gemmothérapie mais aussi à déterminer quelles sont les plantes qui conviennent le mieux à chacun à un moment donné. Mais comment ça marche ?

La fiabilité de la gemmothérapie

Patrick Coomans utilise depuis longtemps la gemmothérapie. Il y a 30 ans déjà, il a été séduit par la méthode scientifique française du CEIA qui se base sur des prises de sang pour déterminer quels sont les remèdes les plus appropriés en fonction de la singularité du patient. Cette approche vérifiable a permis d’établir la fiabilité de la gemmothérapie. Une jeune branche de la phytothérapie qui apporte tout son intérêt en soignant en douceur mais en profondeur le terrain des personnes. Très bien tolérée, la gemmothérapie ne provoque pas de réactions de la part des plantes et très rarement dues à l’alcool des macérâts. Son action drainante est également très efficace pour accompagner l’organisme.

La gemmothérapie sort d’ailleurs presque chaque fois.

Pour établir ses diagnostiquese, le Dr Patrick Coomans va plutôt se baser sur une méthode plus rapide que la prise de sang, et très flexible : le pouls de Nogier. Découvert par le Dr Nogier dans les années ’60, cette méthode, comme son nom l’indique, utilise le pouls comme indicateur des réactions de l’organisme face à une nouvelle situation électromagnétique. En d’autres termes, en soumettant un remède possible au corps, le docteur, en prenant le pouls, pourra déterminer par la réaction physique du patient les plantes dont il a besoin. L’expérience lui montre d’ailleurs que la gemmothérapie est très demandée.

Pouls de Nogier

Pouls de Nogier et Auriculothérapie

Le mécanisme du Pouls de Nogier se base principalement sur les réactions cutanées face à un changement de lumière. Les micro-récepteurs de la peau envoient des signaux au système nerveux en modifiant la neuro-médiation chimique mais aussi le rythme cardiaque et par conséquent le pouls. L’oreille, qui possède de nombreux points d’acuponcture, est un capteur particulièrement sensible. C’est donc une excellente porte d’entrée pour accéder au reste du corps, d’où l’intérêt de mixer les deux techniques : pouls de Nogier et Auriculothérapie.

Le corps a une mémoire

Partant du constat que le corps a une mémoire, c’est en interrogeant directement les cellules sur une base scientifique que le Dr Coomans parvient à soulager ses patients, notamment les personnes victimes de maladies chroniques. Il parvient ainsi à relier deux mondes qu’on pense trop souvent incompatibles, la médecine occidentale et énergétique, ouvrant de nouvelles portes sur des sujets fascinants.

Références :

  • Mes cellules se souviennent et…Et si mes cellules savaient apprendre ? De la mémoire cellulaire à l’intelligence cellulaire du Dr Michel Larroche
  • http://www.ceia.com/
  • Arc-énergie.com