Soigner son enfant au naturel grâce aux bourgeons

Les médicaments sont de plus en plus montrés du doigt et vous recherchez des solutions moins violentes et surtout 100% naturelles pour veiller à la santé de votre enfant, du moins pour certains besoins du quotidien? La gemmothérapie, située entre l’homéopathie et l’aromathérapie, possède à cet égard un potentiel énorme puisque ses produits sont sans effets secondaires et hyper simples d’utilisation. Découvrez les principes de base et comment vous en servir avec des petits!

L’énergie et les principes actifs de la plante en devenir

Dans le bourgeon on trouve des tissus bien particuliers : les méristèmes. Ce sont les seuls tissus végétaux capables de créer de nouvelles cellules. Le bourgeon contient donc de nombreux principes actifs tels que les phytohormones, vitamines, minéraux, oligo-éléments,  enzymes, sève brute, polyphénols, huiles essentielles, mais également le concentré d’information de la plante en devenir riche en ADN. Tous ces précieux éléments sont conservés dans un mélange d’eau, de glycérine et d’alcool: ce sont les macérats. Quelques gouttes* suffisent pour libérer leurs bienfaits.

Des complexes élaborés pour répondre aux besoins du quotidien

De nombreux macérats de bourgeons existent mais tous ne sont pas adaptés aux enfants car il existe certains bourgeons qu’ils doivent éviter. A l’inverse, d’autres sont particulièrement bénéfiques et appropriés pour modifier le terrain de l’enfant qui serait par exemple spécialement nerveux ou sensible aux otites ou aux allergies. C’est pourquoi il convient de les prendre durant une certaine période, généralement 3 semaines, pour en ressentir les bienfaits à moyen terme.

Le tilleul pour son effet calmant

  • Apaise les enfants agités
  • Combat efficacement les angoisses
  • Agit sur les troubles du sommeil : favorise l’endormissement et en augmente la durée
  • Antispasmodique : efficace dans les troubles digestifs et les coliques du bébé

Le figuier apaisant

Le figuier est un merveilleux remède contre les angoisses. C’est également un harmonisant nerveux qui régule l’axe hypothalamo-hypophysaire. Il est particulièrement indiqué pour combattre les :

  • Affections psychosomatiques, anxiétés, insomnies
  • Troubles émotionnels divers
  • Désordres digestifs : nausées, acidité gastrique….
  • Reflux gastriques chez le nourrisson et le bébé

Pour les enfants hyperactifs ?

Le NOCTIGEM, mélange de bourgeons de tilleul et de figuier, est idéal pour les troubles du sommeil mais fait également des merveilles pour restaurer l’équilibre nerveux.

Le rosier sauvage protecteur

  • Stimulant général et stimulant immunitaire (il est naturellement riche en vitamines C et antioxydants)
  • Bon anti-viral
  • Agit sur les affections récidivantes respiratoires par son effet anti-inflammatoire
  • Prévient et combat les affections de la sphère ORL et broncho-pulmonaire de l’enfant, les otites à répétition, toux et bronchites
  • Stimule la croissance

Même pas peur de l’hiver !

A base de rosier sauvage, le complexe IMMUNOGEM est idéal en prévention à l’arrivée de l’hiver, notamment pour renforcer la sphère ORL. Il peut être utilisé sur une longue période.

L’aulne glutineux, « antibiotique végétal »

  • Anti-inflammatoire
  • Etat grippal
  • Sphère ORL
  • Arbre respiratoire : bronchite, rhinites…

L’aulne glutineux a donné naissance à deux complexes :

  • Le SANOGEM pour les infections aiguës, grippes, baisse d’immunité
  • Le SINUGEM pour les affections ORL : rhinites, sinusites, otites chroniques

Et pour les grands allergiques ?

A partir de 3 ans, vous pouvez donner le complexe ALLARGEM pour les allergies aussi bien saisonnières qu’alimentaires, acariens etc

 

*Recommandations :
Jusque 12 ans : une goutte par année d’âge en voie sublinguale ou dans un verre d’eau de préférence en-dehors des repas.
Pour les bébés : une goutte par jour dans le biberon ou via la maman qui allaite.
Adultes : 5 gouttes 3 fois par jour

La gemmothérapie se prend généralement en cure de 3 semaines. Pour de plus longues périodes, pensez à faire une pause d’une semaine avant de reprendre.
N’hésitez pas à demander conseil à votre thérapeute pour plus d’information et à découvrir notre rubrique portrait.