Stimuler l’auto-guérison, ce pouvoir inestimable du corps humain

Tout en puisant ses racines dans des siècles de recherches scientifiques en phytothérapie, la gemmothérapie dans sa version moderne est suffisamment récente pour qu’un praticien ait encore eu le privilège d’avoir été formé par son fondateur, Pol Henry. Le Dr Jeanine Milkers reçoit d’ailleurs ses patients dans les meubles son mentor et témoigne de décennies de pratiques incluant la gemmothérapie.

Médecine allopathique et phytothérapie 

Pendant plus de onze ans, le Dr Milkers a travaillé aux côtés de Pol Henry, l’assistant dans ses recherches en laboratoires, constatant directement l’efficacité des traitements sur ses patients. Certains la qualifient d’ailleurs de sorcière, ce qu’elle serait sûrement ravie d’apprendre puisque c’est en observant les sorciers africains pratiquer leur science qu’elle a perçu tout le potentiel des plantes et la nécessité de les réintégrer dans le processus de guérison occidental. Morsure de serpent, fièvre jaune, infections, le potentiel phytothérapeutique est infini !

C’est pourquoi elle décide de compléter son cursus en médecine par la phytothérapie. Une démarche révolutionnaire pour l’époque (dans les années ’70) dont l’objectif est d’avoir un maximum d’outils pour soigner ses patients, y compris les désespérés de la médecine occidentale.

Sa perspective ? La médecine de terrain qui doit tenir compte de l’homme dans son ensemble et soigner le terreau pour éviter l’apparition des maladies. En soignant sa terre on permet aux meilleures graines de pousser en étouffant les mauvaises herbes. Lorsqu’on est malade, c’est souvent que le fond est déséquilibré. En aidant le corps à retrouver son harmonie, on lui permet également d’entamer un processus puissant de protection et de guérison.

Les points forts de la Gemmothérapie

Pour ce faire, la gemmothérapie, branche de la phytothérapie, est particulièrement efficace puisqu’elle allie 3 forces : la force biochimique, la force énergétique et la force de renouvellement cellulaire.

Bourgeons Cassis

Son macérat-mère favori ? Le cassis et ses ressources exceptionnelles. Tonique puissant, il est très polyvalent, améliorant le rendement métabolique d’un grand nombre d’organes. Il est aussi adaptogène, c’est-à-dire qu’il augmente les capacités naturelles de notre corps à s’adapter au stress, à résister aux pressions ou contraintes liées à l’environnement.

Une découverte sans cesse renouvelée

Ayant hérité des cahiers de notes du Dr Pol Henry, il arrive encore aujourd’hui au Dr Milkers de découvrir de nouvelles propriétés des macérats de bourgeons. Chaque être étant différent, et possédant une vie et des stress, ainsi que des capacités de réponse à ces stress qui lui sont propres, le macérat de bourgeon aura ce potentiel presque magique d’atteindre ce qui doit l’être en fonction des individus. Ce qui ouvre la porte à des myriades de perspectives à explorer. On comprend mieux la démarche passionnée du Dr Milkers.